CES 5 HABITUDES DU QUOTIDIEN RENFORCENT L’ANXIéTé, SELON UNE PSYCHOLOGUE

Selon une récente publication sur Instagram de la psychologue Bérénice Levebvre, l’esprit développe lui-même certaines habitudes pour se protéger de l’anxiété. Mais attention, certaines d’entre elles ne feraient que la renforcer.

Selon l’Inserm, 21 % des adultes sont ou seront touchés par l’anxiété au cours de leur vie. Les femmes, elles, sont jusqu’à deux fois plus affectées que les hommes. Peur intense, vision négative, difficulté à se concentrer… l’anxiété est à l’origine de nombreux symptômes psychologiques pouvant devenir très handicapants au quotidien. Cet état de trouble psychique, qui permet à l’esprit d’anticiper un potentiel danger, comprend six sous-types de troubles : l’anxiété généralisée, le trouble panique, les phobies spécifiques, l’agoraphobie, l’anxiété sociale et l’anxiété de séparation. Ainsi, pour se protéger, le cerveau va adopter des comportements d’évitement : refus d’effectuer certaines actions, de rencontrer des gens, de se rendre dans certains lieux…

Dans une publication postée sur son compte Tik Tok, la psychologue spécialisée en anxiété, Bérénice Lefebvre a révélé cinq habitudes que l’on adopte lorsque l’on souhaite fuir son anxiété, mais qui en réalité ne font que la renforcer.

Quelles sont les 5 habitudes qui renforcent l'anxiété ?

Dans sa publication, la psychologue évoque cinq habitudes à éviter si l'on souhaite guérir son anxiété. Les voici :

Agir sans chercher d’autres points de vue que celui laissé par l’anxiété

Pour prendre des grandes décisions, il est essentiel d'attendre que son anxiété se calme. En effet, l'anxiété limite la compréhension et ne propose qu'une seule perspective et qu'un seul point de vue. Ainsi, l'incapacité à explorer d'autres points de vue peut conduire à une vision déformée de la réalité, renforçant ainsi les schémas de pensée anxieux.

Se dire que l’on est "juste une personne anxieuse" et que cela va durer toute notre vie

L’impact de l’anxiété sur le quotidien d’une personne qui en souffre n’est pas à minimiser. Bien au contraire, il faut le prendre en considération pour pouvoir l’accepter et le guérir. Il faut également garder en tête que l'anxiété n’est pas permanente. En effet, dans la plupart des cas, l’anxiété survient par épisode et de manière ponctuelle. Elle est associée à un événement en particulier. Si ce sentiment d’anxiété est ressenti de manière constante, cela peut correspondre à une anxiété généralisée. Or, si l’on considère l’anxiété comme un trouble permanent, cela peut créer un sentiment d’impuissance et de résignation, conduisant ainsi à une absence de recherche de solutions ou de traitements pour la soigner.

Manquer de compassion envers soi-même

Dans une précédente publication Instagram, la psychologue avait expliqué qu’il était essentiel d’être bienveillant avec soi-même en cas d’anxiété. Selon elle, “si l’on commence à batailler avec soi-même, l’énergie que l’on dépense en faisant cela ne sera pas de l’énergie que l’on pourra allouer à la gestion de ce qui se passe dans notre corps”. En effet, la compassion envers soi-même est souvent une composante importante dans le processus de guérison de l’anxiété.

S’occuper l’esprit pour ne plus avoir à penser ou à ressentir d’émotions

Lorsque l’on souhaite éviter de faire face à ses pensées et émotions anxieuses, il arrive que certaines personnes se cachent derrière des distractions pour ne plus avoir penser. Or, à force de tout faire pour ne pas ressentir d'émotions, cela peut empêcher la personne souffrant d’anxiété de comprendre et de résoudre les sources sous-jacentes de l'anxiété, et ainsi retarder le processus de guérison.

Continuer à forcer sur soi-même en ignorant les signaux qui indiquent de se reposer

Pour être en bonne santé aussi bien physiquement que moralement, il est essentiel d’écouter son corps et les signaux qu’il nous envoie, notamment lorsqu’il a besoin de repos. Lorsque l’on néglige ces signaux, cela peut entraîner de l’épuisement, et ainsi augmenter la vulnérabilité aux symptômes anxieux.

Sources :

  • 5 choses que je répète à mes patients qui souffrent d'anxiété - Bérénice Lefebvre - Instagram
  • Comprendre les troubles anxieux de l’adulte - l'Assurance Maladie
  • Troubles anxieux : Quand l’anxiété devient pathologique - Inserm
À lire aussi :

Anxiété : quels sont les signes qui doivent pousser à consulter ? Les conseils d'une psychiatre

Anxiété, dépression : ce type d’exercice aiderait à atténuer les symptômes

Anxiété : 3 choses à garder en tête pour mieux la combattre, selon une psychologue

2024-03-11T16:40:27Z dg43tfdfdgfd